You successfully added to your cart! You can either continue shopping, or checkout now if you'd like.

Note: If you'd like to continue shopping, you can always access your cart from the icon at the upper-right of every page.

Quantity:

Total:

Filters

Categories

Le Ravissement dans la lumière des Tentes

La résurrection est l'accomplissement de la Fête des Trompettes, et "l'enlèvement" des saints est l'accomplissement de la Fête des Tabernacles. Puisque la plupart des enseignements sur "l'Enlèvement" ne prennent pas en compte les jours de fête biblique, c'est une étude très précieuse et différente.

Category - Short Book

Chapitre 3

Les Références de Paul à Moïse

Durant mes premières années dans l'Église, j'ai entendu des enseignements contradictoires venant de la même chaire concernant la question de la destination finale des saints. Une semaine le prêcheur désirait ardemment aller au ciel pour y vivre éternellement, et la suivante, il expliquait que les humbles hériteront de la Terre (Mt.5:5) et que nous règnerons sur la Terre (Ap.5:10).

J'étais trop jeune à cette époque pour repérer l'apparente contradiction. Mais depuis, certaines personnes, perplexes, m'ont posé cette question: Où allons nous vivre pour l'éternité?

La première loi de la venue du Christ se trouve dans Gé.2:22-24. Elle rentre dans le cadre du mariage lui-même et s'avère digne de considération car le Christ est venu comme un fiancé pour se marier à sa fiancée. La formulation de Gé.2:24 est particulièrement intéressante, car elle renverse le cours de la pensée normale:

24 C 'est pourquoi l'homme laissera son père et sa mère, et se joindra à son épouse, et ils seront une seule chair.

Ce n'est PAS la fiancée qui quitte ses parents, mais l'homme. Cela ne symbolise-t-il pas le Christ quittant le Père pour venir sur Terre (le Royaume), plutôt que la fiancée quittant la Terre pour aller au ciel?

La formulation de l'affirmation de Paul dans 1Th.4:15-17 (cité dans la deuxième partie) est extraite de l'Exode. Ceci parce que le parcours de la venue du Christ a été défini lorsqu'Il est descendu sur le Mont Sinaï pour fonder et administrer Son Royaume (Israël), comme le raconte Ex.19:18-20:

18 Or, le mont Sinaï était tout en fumée, parce que L'ÉTERNEL Y ÉTAIT DESCENDU dans le Feu… 19 Et le SON DE LA TROMPETTE allait se renforçant de plus en plus… 20 …Et l'Éternel appela Moïse au sommet de la montagne, et MOÏSE Y MONTA.

Moïse effectua huit voyages répertoriés en haut de la montagne, de manière à préfigurer les huit jours de la fête des Tentes. Chaque voyage contient quelques éléments de parcours prophétiques qui ont déterminé la terminologie de Paul dans son récit de la seconde venue. La formulation citée plus haut évoque la fête des Trompettes le premier jour du septième mois, parce qu'il s'agit du jour de la résurrection des morts.

Nous lisons ainsi que L'Éternel y était descendu dans un son de trompette, et que Moïse monta pour rencontrer le Seigneur. Il s'agissait du troisième voyage de Moïse juste avant que Dieu ne transmette les dix commandements aux hommes, dans Ex.20.

Au cours du sixième voyage de Moïse sur le mont, d'autres préfigurations de la venue du Christ sont perceptibles, comme dans Ex.24:15,16:

15 MOÏSE MONTA donc sur la montagne, et LA NUÉE couvrit la montagne. 16 Et la gloire de l'Éternel le couvrit pendant six jours, et au septième jour il appela Moïse du milieu de la NUÉE.

S'inspirant de cette scène, Paul écrit dans 1Th.4:17:

17 nous serons emportés avec eux DANS LES NUÉES, pour rencontrer le Seigneur dans les AIRS.

Le mot grec pour nuées (nuages)" est nephele, de la racine nephos. Le Vine's Expository Dictionary (dictionnaire explicatif de Vine) dit de nephos :

décrit une masse informe et nuageuse qui couvre les cieux. De ce fait, métaphoriquement, d'une dense multitude, un trône. Hé.12:1.

Le passage Hé.12:1 parle d'un grand nuage de témoins. Un NUAGE a souvent été utilisé comme métaphore d'une FOULE. Ainsi De.33:2 précise qu' Il vint avec dix mille saints. Ce qui est aussi cité dans Jud.14. Le mot pour saints est kodesh, qui peut se référer à des hommes ou à des anges. Dans Ps.68:17 nous pouvons lire:

17 Les chars de Dieu se comptent par vingt mille, par milliers d' ANGES [shinan]; le Seigneur est au milieu d'eux au Sinaï, dans le sanctuaire .

Le mot hébreu qui traduit ici anges, n'est pas le mot habituel. Il s'agit de shinan, qui signifie littéralement répétition (ou réplication). C'est la seule occurrence de ce mot dans la Bible. Nous n'avons donc aucun autre exemple. Il signifiait se répliquer Lui-même car un ange est une extension du Créateur, qui Le représente un de Ses pouvoirs ou messages particuliers.

Je crois que cela annonce par ailleurs l'idée de fils, car toute l'idée de l'expression Fils de Dieu est qu'Il se réplique Lui-même sur Terre. Il crée un peuple Amen, qui est en plein accord avec Lui, qui peut être une extension de Lui-même en acceptation complète de Sa volonté. Jésus était l'Amen de dieu (Ap.3:14), parce qu'Il fit seulement ce qu'Il vit Son Père faire, et dit seulement ce qu'Il entendit Son Père dire.

En d'autres termes, il RÉPÉTA, parce qu'Il était la réplication du Père.

Ceci est le but de la seconde venue du Christ: apporter une nuée de témoins, un peuple Amen, des fils qui sont à l'image de Dieu. Comme Jésus, ils seront des témoins fidèles et véritables (Ap.3:14).

Ainsi, lorsque Moïse monta sur le Mont pour y rencontrer le Seigneur qui, Lui, descendait, il entra dans la nuée. En clair, il entra de manière prophétique dans la nuée de témoins, les répétitions de Dieu. Que nous considérions ces derniers comme des anges célestes ou des esprits d'hommes rendus parfaits, l'image revient au même.

L'autre mot que Paul utilise dans 1Th4:17 est le mot grec aer, air. Paul dit que nous allons le rencontrer dans les airs. Il a été supposé, bien sûr que cela présage d'une rencontre en haute atmosphère, puisque celle-ci est le siège des nuages atmosphériques. Mais si les nuages sont en réalité les nuées saintes et non des nuages au sens littéral, alors un rendez-vous en haute altitude ne serait pas nécessaire. Peut-être que Paul n'a utilisé que des termes symboliques. Le mot grec aer indique simplement que la place est au-dessus du sol, plutôt qu'en-dessous. Le mot est employé dans Ac.22:23,

23 Et comme ils criaient, et secouaient leurs vêtements, et lançaient la poussière en l'air, [Grec: aer]...

Dans 1Cor.9:26 Paul écrit,

26 Je cours donc, non à l'aventure; je frappe, mais non pas dans l'air; [Grec: aer].

En d'autres termes, Paul n'était pas seulement en train de frapper. Il était décidé à suivre Dieu. Mais dans chaque cas, l'air n'était pas très haut dans l'atmosphère, mais simplement au-dessus du sol. Paul nous disait simplement que les morts seront relevés pour rencontrer le Christ au-dessus du sol, dans l'air. Il y aura une nuée de témoins, que ceux-qui-passent-l'obstacle encore vivants rejoindront, comme lorsque Moïse entra dans la nuée dans Ex.24.

L'idée principale de l'affirmation de Paul n'est pas de désigner l'altitude exacte de l'atmosphère à laquelle les saints rencontreront les ressuscités. Discuter cette idée revient à resservir ce vieux débat théologique sur la question de savoir combien d'anges pouvaient danser sur une tête d'épingle. En fin de compte, qu'importe? Le point important ne dépend pas du lieu de rendez-vous, mais le but de cette rencontre ( apantesis ) est d'escorter le Christ jusqu'à la Terre, et non d'aller au ciel pendant sept ans ou pendant troisans et demi pendant que l'Antéchrist gouverne et que la Terre est en flammes.

1Th.4:17 se termine par et ainsi [de cette manière], nous serons toujours avec le Seigneur. Où seront-nous avec Lui? Ap.5:10 stipule qu'Il régnera sur la Terre. Ps. 2:8-9 et Ap.2:27 nous apprennent qu'Il gouvernera les nations avec un bâton de fer. En fait, Ps.2:8 dit Demande-moi, et je te donnerai les nations pour héritage.

Les nations existent sur terre, pas au ciel, et les hommes ne seront pas détruits. Les anciennes constitutions, lois et traditions seront oubliées, et les hommes seront libérés dans la glorieuse liberté des fils de Dieu. Mais les différentes races et nationalités existeront toujours sur la Terre dans leurs territoires respectifs. Il serait difficile de recevoir ces nations en héritage si celles-ci étaient détruites. Non, ces nations viendront apprendre Sa loi (És.2:3). La lumière de Dieu est Sa vérité. Selon Ap.21:24:

24 Et les nations marcheront à sa lumière, et les rois de la Terre y apporteront leur gloire.

Il y aura des nations dans l'Âge à venir, et il y aura beaucoup`de travail pour les évangéliser. Ceux-qui-passent-l'obstacle auront certainement ACCÈS au ciel, mais ils régneront avec Lui sur Terre. (Ap.5:10; 20:6).