You successfully added to your cart! You can either continue shopping, or checkout now if you'd like.

Note: If you'd like to continue shopping, you can always access your cart from the icon at the upper-right of every page.

Quantity:

Total:

Filters

Categories

Le Ravissement dans la lumière des Tentes

La résurrection est l'accomplissement de la Fête des Trompettes, et "l'enlèvement" des saints est l'accomplissement de la Fête des Tabernacles. Puisque la plupart des enseignements sur "l'Enlèvement" ne prennent pas en compte les jours de fête biblique, c'est une étude très précieuse et différente.

Category - Short Book

Chapitre 6

Les Fêtes dans la vie de Jacob

Avant d'expliquer la fête des Tentes et son accomplissement au temps de la venue du Christ, passons une dernière fois en revue les images et ombres de l'Ancien Testament afin d'y voir plus clair dans la fête des Trompettes.

Les jours de fête d'Israël, bien sûr, commémorent les principaux événements du voyage d'Israël, de l'Égypte au pays de Canaan.

Pâque: l'exode d'Égypte (Ex.12,13)

Offrande de la Première Gerbe : traversée de la Mer rouge (Ex.14)

Pentecôte: transmission de la loi sur le Sinaï (Ex.20)

Trompettes: construction des trompettes d'argent (No.10)

Réconciliation: les douze espions rendent un rapport défavorable (No.13)

Tentes: jour où Israël est supposé entrer dans Canaan, mais ne le fit pas (No.14).

Il existe cependant en plus un cheminement d'avant les jours de fêteayant trait à Jacob-Israël quelques siècles avant l'exode de ses descendants. Jacob lui-même entreprit un voyage à Haran, et chaque événement fondamental de ce voyage préfigure les mêmes jours de fête.

Pâque: Le voyage de Jacob commença à Beer-sheva, le puits du serment (Gé. 28:10), appelé ainsi après qu'Isaac (représentant le Christ) a conclu un traité de paix et un serment avec le roi Philistin Abimélech (Gé.26:26-33). Ce qui représente une image de la Nouvelle Alliance, que le Christ contracta avec le monde sur la Croix, quand il accomplit la fête de Pâque.

Offrande de la première gerbe: la Bible le passe sous silence, mais le livre de Jasher nous apprend que Jacob fut détroussé par Éliphaz, fils d'Ésaü-Édom, sur le chemin de Béthel. Éliphaz était censé le tuer, mais se contenta de la dot que Jacob devait donner à la famille de sa future femme à Haran (Gé.28:2). La dot biblique était en effet payée par le père de l'homme et non par celui de la femme.

La seule preuve dans la bible de ce vol réside dans le fait que Jacob avait été envoyé chercher une femme, mais une fois arrivé à Haran, il n'avait plus d'argent pour la dot traditionnelle. Puisqu'il n'avait rien, il dut travailler quatorze années pour son oncle pour pouvoir se marier avec Léa et Rachel.

Le voleur, Éliphaz, était Édomite. Édom signifie rouge. Cela préfigure la traversée de la mer rouge bien des années plus tard.

Pentecôte: Jacob s'arrêta à Béthel, où il eut un rêve d'anges montant et descendant au-dessus de lui. Il oint la pierre dont il se servait comme repose-tête et fit un vœu (Gé.28:20). Des années plus tard, Israël vit Dieu descendre sur le mont Sinaï, et ils firent un vœu (Ex.19:4-8).

Ceci mit fin à la série de fêtes du printemps. Le séjour de Jacob à Haran marque la limite entre les deux séries. Le modèle se reproduit à nouveau lorsque Jacob retourne à Canaan. Entretemps, il avait épousé Léa et Rachel. Comme il n'avait pas de dot, il dut travailler sept ans pour chacune d'elle.

Trompettes : Quand Jacob approcha de Canaan, les anges de Dieu le rencontrèrent (Gé.32:1). Il appela cet endroit Mahanaïm , ce qui signifie deux camps ou deux compagnies. C'est là qu'il apprit qu'Ésaü venait avec 400hommes pour le tuer (32:6). Terrorisé, Jacob divisa sa famille et son bétail en deux camps (32:7). Ensuite il pria pour sa délivrance.

Selon le livre de Jasher, les anges de Dieu rencontrèrent aussi Ésaü, apparaissant sous la forme de trois compagnies de cavaliers, soient 2000 hommes. Nul besoin de dire, que quand Ésaü rejoignit Jacob, il s'était quelque peu radoucit.

Le point à retenir, cependant, est que la famille de Jacob se divisait en deux parties, en deux camps. Cela évoque la fête des Trompettes, où les croyants seront divisés en deux groupes: La congrégation (église) et les chefs (ceux-qui-passent-l'obstacle). Ils sont donc représentés par Léa et Rachel, les deux femmes de Jacob, parce que Léa avait des yeux faibles, tandis que Rachel était belle (Gé.29:17).

Léa fut celle qui engendra le plus d'enfants, tout comme l'Église regroupe la majorité. Bien qu'elle soit très respectueuse de la loi, elle n'aimait pas Jacob. Cela préfigure les croyants qui sont Chrétiens seulement parce qu'ils ont peur de brûler éternellement en enfer. Leur amour n'est pas parfait, parce qu'ils ont encore peur de dieu. L'amour parfait chasse la peur (1Jn4:18).

Rachel, la femme aimée, a donné naissance à peu d'enfants, mais son fils, Joseph, fut l'héritier du droit d'aînesse. Joseph représente ceux-qui-passent-l'obstacle.

Les deux camps de Mahanaïm nous donnent donc une image et ombre de la fête des Trompettes et l'idée que ceux-qui-passent-l'obstacle seront relevés des morts ce jour-là. La première résurrection divisera les hommes en deux camps. Pour cela, l'apôtre Paul dit dans Ph.3:11 de sorte que je puisse ressusciter hors des morts [ ek-anastasis ek nekron ].

Le mot habituel pour résurrection est anastasis , comme utilisé dans le premier verset. Mais le verset11 utilise le mot grec ek-anastasis , qui signifie littéralement hors de résurrection. Dans la Companion Bible , Bullinger commente ainsi:

Résurrection des morts (ek nekron) signifie la résurrection de certains, le premier de ces deux groupes, les autres étant laissés derrière

Autrement dit, Paul évoquait la résurrection de CERTAINS, pas de tous. Il désira ardemment être de la première résurrection, ce qui ne lui était encore pas assuré. C'est pourquoi il précise dans le verset suivant: Non que je l'aie déjà obtenue, ni que je sois devenu parfait. Au verset 13, il dit à nouveau Frères, pour moi, je ne me persuade pas d'avoir saisi le prix…

Dans le verset 14, Paul parle de ceci comme l'appel suprême de Dieu. Paul ne parlait pas de sa justification par la foi. Il avait été justifié sur la route de Damas et sanctifié par l'esprit grâce au ministère d'Ananias quelques années auparavant. Son but était en fait la récompense de l'appel suprême de Dieu, qui était la première résurrection d'entre les morts.

Mahanaïm a donc trait à la fête des Trompettes et à la première résurrection, lorsque Dieu sépare son peuple en deux camps, les chefs et la congrégation. Les chefs sont rassemblés pa r une seule trompette, la congrégation par les deux.

Le récit de Jasher sur les anges de Dieu s'opposant à Ésaü-Édom pourrait bien être une indication de la destruction de Jérusalem lors de la fête des Trompettes. Dans les destructions perpétrées par Babylone et Rome, Jérusalem fut détruite le 9 Av. Mais la date finale paraît être programmée pour le premier jour de Tishri (trompettes)

Jour de Réconciliation: Jacob s'est battu avec l'ange dans Gé.32. Ce jour marque aussi le Jubilé. Parce qu'il y a maintenant deux camps, il doit en découler deux accomplissements différents de ces fêtes. L'Église accomplira ces fêtes comme période de repentance et de deuil, tout comme les cinq vierges déraisonnables. Ceux-qui-passent-l'obstacle célèbreront un Jubilé dans une période de réjouissances et de jubilation, comme les cinq vierges avisées.

Le nom de Jacob se changea en Israël à cette époque. Ceux-qui-passent-l'obstacle recevront leur nouveau nom pour accomplir le Jubilé. Si la fête des Trompettes représente l'appel pour aller rencontrer le fiancé, le Jubilé symbolise la période où les vierges déraisonnables reviennent avec l'huile de vérité et trouvent la porte de l'immortalité fermée pour mille ans.

Tentes (Soukkot): Après avoir combattu l'ange, Jacob traversa le Jourdain et campa dans des Soukkot tentes, cabanes, tabernacles (Gé.33:17).

17 Mais Jacob partit pour Soukkot; et il bâtit une maison pour lui, et fit des tentes pour son bétail; c'est pourquoi, il nomma le lieu Soukkot.

Une fois de plus, nous observons deux accomplissements différents à Soukkot. Une maison en dur pour Jacob, et des tentes (structures temporaires ) pour le bétail. Cette image est aussi représentée par la différence entre le tabernacle de Moïse (une tente) et le Temple de Salomon (maison). Tout comme Israël, l'Église devra apprendre à vivre dans des tentes pour apprendre comment vivre dans la lumière de Soukkot, la fête des Tentes, ou Tabernacles.

Ils l'apprendront pendant les mille ans de l'Âge des Tentes qui leur sera imposé.